Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Brushless DC, ma technique pour "bobiner" (12n14p)
#1
[Image: svrFuDMm.jpg]

Ce n’est pas la meilleure technique mais c’est la mienne. J’ai eu beaucoup de difficulté au début et voici des petits trucs. Il y a de nombreux forums et pages internet sur le sujet, qui peuvent vous aider au mieux. Quand je dis que c’est ma technique… ce n’est pas vrai du tout. C’est une variante du schéma evodLRK (dLRK). Elle présente beaucoup d’avantages pratiques mais il y a un petit bémol. Sur les sites RCGroup/I Fly Electric/Bavaria j’ai reçu un paquet d’information et voici comment j’ai assimilé tout ça.

Pour retirer le stator du support et éviter d’abimer ses minces plaques de métal laminées, un étau avec des mâchoires en bois ou du cuir épais est très utile. Au début  j’ai utilisé une pince multiprise et j’ai abimé un stator.

[Image: 5hsXlZ0m.jpg]

Donc, maintenant j’ai des petits bouts de bois pour bien le serrer. Je fixe la base du moteur sur un bout de fer avec les vis et je l’utilise comme poignée. J’essaie de le déloger en le tournant de gauche à droite.

Lorsque je retire les spires du stator, je compte le nombre de tour. C’est essentiel, nous en avons besoin pour prédire un changement de la constante cinétique (kv) du moteur. Grâce à une feuille Excel créée par un membre RCGroup .

J’utilise presque toujours la configuration Delta. Ce sont des petits moteurs très puissant et la perte se présente sous forme de chaleur. Elle provient de la résistance du conducteur lorsque le moteur est sollicité et des influences du champ magnétique sur le stator. Nous pouvons donc diminuer la perte au niveau de l’armature, si nous réduisons la résistance du conducteur.  Vous pouvez aussi modifier à votre guise le « kv » en modifiant le nombre de tour ou le mode de terminaisons. Les terminaisons Delta ou en « Y » influence le courant maximum que le conducteur peut supporter et la constante cinétique pour un même nombre de tour.

J’ai modifié un 2212-1000kv en 1800kv.

[Image: Tig08Cbm.jpg]

J’ai conservé presque le même nombre de tour sur chaque dent et la même terminaison Delta, par contre j’ai utilisé un schéma un peu différent.

(hpdLRK)[Image: GUtmAwJb.jpg]
https://i.imgur.com/GUtmAwJ.jpg




Pour mesurer la constante cinétique (kV) j’utilise ma perceuse, un compte tour optique (fabriqué avec une pile AA1.5v, la DEL IR+capteur d’une souris de PC connecté par un câble audio mono) et un multimètre (AC).
J’utilise cette page web http://www.radiocontrolinfo.com/brushles...motors-kv/
avec la formule:
Constante cinétique (kv)=
RPM/(V*1.414*.95) ou RPM/(V*1.344) ou plus simplement RPM/1.344/V

Pour résumer, il faut mettre le plus de fil de cuivre possible en respectant le nombre de tours initial pour un même kV. Je trouve plus facile/moins long de mettre un gros fil plutôt que plusieurs petits en parallèle. Le programme 《Drive calculator》 est génial pour ça mais je me garde une réserve plutôt conservatrice sur le maximum de tour que moi je peux faire (la réalité) et le résultat du programme (« Packing » de 70%).
Sur un stator 22mm (2204, 2205, 2208, 2212) je peux aisément faire 15-16 tours avec du 26AWG gr1 mais au delà de ça j’ébrèche l’émail et le fil produit un court-circuit sur le stator. Je m’en suis  rendu compte après avoir fait les 4 moteurs avec 17 tours. Je ne savais pas qu’il ne devait pas avoir de court-circuit sur le stator… C’est logique mais un gars apprend et parfois c’est douloureux. C’est encore plus horrible lorsqu’il y a deux phases différentes qui sont ébréchées. Un bonne isolation du stator est également recommandée.

Dans le meilleur des mondes le fil doit être le plus gros (ou nombreux)/court possible, les spires doivent être propres et ordonnées, pas de croisements ni de chevauchements (tout cela réuni minimise les pertes et donne l’assurance d’avoir des moteurs parfaitement semblables ). Aucun court-circuit entre les phases et le stator. Utilisez un bout de plastique dur, du bois mais rien de métallique, rien qui abimerait la couche d’émail. Un vulgaire test de continuité fera l’affaire, touchez une partie conductrice du stator et le fil (pas l’émail, le conducteur) pour vérifier si vous avez réussi.

Un court-circuit dans l'armature, c'est invisible...
[Image: JAAXywzm.jpg]


Le bémol, la variante de cette technique ne donne pas le fil le plus court entre les phases, par contre le fil est bien coincé au début, c’est plus facile et l’impact dû à la perte par résistance (winding loss) sera négligeable. Ma méthode donne beaucoup de perte en matériel. Si vous voulez réduire vos pertes… trouvez-vous une autre méthode. Je commence avec un bout de soie dentaire ou un restant de fil et je fais une phase complète. Cela me donne la longueur minimum pour ma phase ( dans notre cas 4 dents), j’y ajoute une quinzaine de centimètre pour être certain de bien terminer. Ou bien je me base sur le fil original si possible. Je replis, sans pincer le fil en deux pour avoir la même longueur de chaque coté. Si jamais il arrivait quoique ce soit je n’ai qu’à me fier sur la longueur du fil pour rattraper une erreur et ne pas perdre... le fil… Je fais seulement une dent à la fois pour chaque paire, je veux pouvoir me fier à ma longueur de fil comme étalon. Je coince le milieu sur mon support à stator et je fais un tour sur les deux premières dents. Je n’utilise pas de « tensionneur » sur le fil. Si vous ébrécher/plier/casser le fil ou faite un nœud, vous devrez recommencer au complet avec un nouveau fil. Le fil ressort exactement au milieu des phases communes et pour moi c’est plus naturel (un TOC très probablement).
Vous voyez que je coince le fil sur les dents du stator les plus éloignées et je reviens au centre des deux dents. Ensuite, vous tourner... Ne tirer pas trop fort sur le fil, utiliser ce qui vous tombe sur la main pour bien « corder » et « lisser » chaque spire. Vous devrez en faire plusieurs couches. Il faut recommencer le même schéma sur les autres phases.
[Image: O8Is16pm.jpg] [Image: 9S41peGm.jpg]

Il faut enrouler le fil dans un sens sur une dent au complet puis dans l'autre sens sur la dent adjacente. Si vous repasser par le milieu c'est vraiment plus « naturel », c'est un bon guide visuel et cela facilite beaucoup l'étape de la terminaison . Refaite exactement les mêmes étapes sur les autres phases. Sur un gros stator, la distance entre les phase étant plus grande, je doute que cette méthode soit aussi judicieuse. J'envisagerais plutôt le chemin le plus court.
[Image: dVgRQ7am.jpg]

https://imgur.com/dVgRQ7a https://imgur.com/9S41peG https://imgur.com/O8Is16p

[Image: YQPihZhs.jpg]



[Image: dtPgRCRm.jpg]

Turn Calculator

.rar   tc7.3.rar (Taille : 23.63 Ko / Téléchargements : 0)
Avec la permission de Manuel V., pour une correction vous devez vous adresser à lui sur RCGroup.com
Avant de le savoir, je l'ignorais...
(antequam sciat ego nescibam)
-  watageek
Répondre
#2
Il y a beacoup d'information documenté par un membre de RCGroup. Je crois que ce serait pertinent de la mettre en lien ici.

https://www.rcgroups.com/forums/showthre...tor-Rewind

Merci Jack
Avant de le savoir, je l'ignorais...
(antequam sciat ego nescibam)
-  watageek
Répondre
#3
Connection pour un HPdLRK, delta. coils adjacent. ( dois être testé et confirmé)

[Image: n82AMAn.jpg]
Avant de le savoir, je l'ignorais...
(antequam sciat ego nescibam)
-  watageek
Répondre
#4
2205 9t 3000kv

25awg

[Image: 8wCffmu.jpg]
Avant de le savoir, je l'ignorais...
(antequam sciat ego nescibam)
-  watageek
Répondre
#5
[Image: KEwCxzy.jpg]
Avant de le savoir, je l'ignorais...
(antequam sciat ego nescibam)
-  watageek
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)